Because knowledge is more than information *
Español     Français 

Accueil
Pourquoi ce site ?
Introduction
IE, VEILLE, IT & KM ?
L'éditeur

Définitions
Veille Stratégique
Intelligence Économique
Knowledge Management
Intelligence Territoriale


Implications
Innovation
Ressources Humaines
Gestion de projet
Qualité
Relation clientèle


Compétences
Ouvrages de référence
Formations
Formation en ligne

Solutions technologiques
Liens utiles

Services
Nous Contacter
Actualités
Publicité

Partenaires

Découvrez une solution originale !
        
Un portail web, extranet et intranet dédié à vos activités de veille !
Inscription et utilisation GRATUITS
en partenariat avec eZePortal.com

 

(*)Parce que la connaissance, le savoir sont plus que l'information

Introduction

L'information quand on en parle
Avant d'entamer le sujet de la veille, de l'intelligence économique ou du knowledge management, il m'a paru indispensable de poser certains principes expliqués en cours dans les écoles ou cycles de formation en Intelligence économique ou définitions connues sur le sujet prinicpal et essentiel de ce site Web : l'information.

La majorité de l’information utile à l’entreprise est déjà présente la plupart du temps d'une forme ou d'une autre, en interne,
les efforts essentiels de l'entreprise ou de l'organisation consistent en fait en un travail de formalisation. Ce que l'on qualifie en terme professionnel par l'Optimisation des ressources déjà propres à l’entreprise. (classement, identification,…) Il est vrai que lorsqu'on intervient en tant que Conseil pour le compte d'une entreprise, on note souvent de grosses faiblesses de son systeme documentaire et des gains d'efficacité sont toujours à obtenir avant d'envisager un systeme plus évolué, ainsi tout travail commence d'abord de l'intérieur, un effort "d'introspection" est avant tout nécessaire.

80% de l’information facilement disponible représente 20% d’utilité pour l’entreprise et 20% du reste de l’information représente 80% d’utilité.
Ce principe peut être en général vrai, mai cela peut s'expliquer de manière tout à fait différente. La "facilité peut s'exprimer part le manque de valeur ajoutée apportée à cette information, au manque d'analyse qui en est fait par rapport à un éventuel objectif voire une éventuelle stratégie.

Ce qui revient parfois à dire que l'utilité de l'information peut être attribuée à partir du moment où on se fixe des objectifs ou une stratégie et que l'on demande au système de veille d'y parvenir : Si on ne sait pas ce qu'on cherche, on ne peut évaluer l'utilité ou la non utilité de celle-ci.

Sur les définitions académiques : d' Information Blanche : Acquise légalement, facilement, gratuitement ou à faible coût,ayant peu de portée stratégique, d'Information Grise : Acquise de façon «limite», cible privilégiée des veilleurs ayant une portée stratégique élevée et en dernier lieu d'Information Noire : n’entre pas dans le cadre de la veille, information acquise illégalement, information de grande valeur...qui peut avoir une très forte portée stratégique

Si ce type de typologie est utile pour donner un cadre légal et tenter de donner des limites légales officielles mais qui sont toute relative, notamment au système juridique qui l'impose. Cependant, toute information stratégique qui permet de manière définitive ou conséquente à une entreprise ou un territoire de gagner en compétitivité ou de gagner un avantage concurrentiel ou technologique sur son concurrent tendra à être obtenue d'une manière ou d'une autre en fonction des enjeux. Ainsi, si on site les informations financières sur les entreprises, les techniques de recherches sur les bilans des entreprises allemandes ou anglaises ou les entreprises françaises ne sont pas les mêmes : En France les enteprises sont tenues d'un point de vue légal de publier leur bilans et ceux-ci sont d'ailleurs disponibles sur Internet de manière plus ou moins gratuite (Informations Blanches), ce qui ne sera pas le cas pour ses homologues (Informations Grises). Ainsi, à l'ère de la mondialisation, ces terminologies peuvent et doivent être utilisées avec précaution.

Définition pratiques complémentaires :
L'expérience montre qu'il faut éviter de monter des systèmes de veille ou système d'information sans qu'un minimum d'intelligence ou d'intelligibilité ait été apporté aux données ou à l'information avant leur intégration, sinon on s'en remet à la puissance de traitement du système informatique, ce qui fera certainement le bonheur des fabricants ou éditeurs de solutions technologiques derniers cris. Il nous semple essentiel de rappeler qu'à ce jour la machine n'a pu, contrairement aux tentatives répétées et continues, montrer une réelle capacité d'intelligence. Ainsi, il nous semble important de rappeler le rôle primordial de l'individu dans tout processus relatifs à l'information. Nous qualifierons "d'Information froide" toute information qui ne sera pas rentrée dans un syteme d'information après un passage entre les mains d'un analyste, responsable de clientèle ou tout autre fonction dans l'organisation qui soit de près ou de loin en liaison avec les processus de décisions. A contrario " l'Information chaude" aura intégré une valeur ajoutée supplémentaire avant de rentrer dans tel ou tel système.

Quand l 'information alimente la stratégie
La stratégie d'entreprise est rarement formalisée dans nos PME et TPE (et encore moins dans les collectivités qui gèrent nos territoires, et bien souvent le chef d'entreprise (le maire) fait office de cellule de veille, de systeme d'information, de capteur quand il lit la presse ou quand il visite un salon ou un client sur le lieu de vente. Malgrès tout ceci, le cheminement décisionnel sera le même que dans le cas d'une grande entreprise ou d'une grosse PME : l'information récupérée, récoltée , analysée va alimenter une décision.

Ce type de constat peut être pris à la légère et on pourrait s'en contenter, mais l'information pour la décision ne suffit plus de nos jours, encore faut il avoir une vision stratégique écrite et formalisée. Dans le cas contraire, l'information peut amener à une gestion par opportunités qui peut porter des fruits à court terme mais qui ne conduit pas en général les organisations (entreprises ou territoires) vers des développements durables et une véritable création de richesses ou de valeurs...



R E S S O U R C E S   A   V O T R E    D I S P O S I T I ON
VEILLE
Mettre en place une veille
Quel type de veille ?
Eviter les pièges
Lever les objections
Mesurer le ROI
Les outils de veille
INTELLIGENCE ECONOMIQUE
Mettre en place un projet
Eviter les pièges
Mesurer le ROI
Les outils de l'I.E.
INTELLIGENCE TERRITORIALE
Mettre en place un projet
Eviter les pièges
Mesurer le ROI
Les outils de l'I.T.

KNOWLEDGE MANAGEMENT
Mettre en place un projet
Eviter les pièges
Mesurer le ROI
Les outils du KM